ÉCOLE  PRIMAIRE  PUBLIQUE



   Directeur d’école : Mr ROUAN Philippe


La commune de Savignac-les-Ormeaux dépend de l’Inspection académique de l’Ariège


   Pour le calendrier des vacances scolaires, Savingac-les-Ormeaux est en ZONE A


   À CE JOUR (01/09/2015) l’école compte 40 enfants :

● 18 dans la classe de M. Philippe ROUAN, directeur (du CE1 au CM2)
● 22 dans la classe de Mlle Nathalie MARINI (de la TPS au CP).


CONDITIONS D'ACCUEIL DES 2 ANS FIXÉES AVEC L'ÉQUIPE ÉDUCATIVE:

● Accueil uniquement le matin (jusqu'aux vacances de Pâques) à condition que les enfants soient propres.
● Pour ceux qui auront 3 ans dans l'année suivante (en 2017): possibilité d'accueil à la journée après les vacances de Pâques et avec adaptation (c.a.d une fois par semaine, jour à définir) à condition d'être autonome pour manger, d'être propre sans couche à la sieste (suivant les places pour la sieste, 6 pour l'instant avec priorité aux petites section et maternelle).


   Pour les inscriptions, rendez-vous à l'accueil de la mairie.






UN  PEU  D'HISTOIRE



  • Avant 1868
  • En 1876
  • En 1878
  • En 1879
  • Avant 1868, l’école des garçons se trouvait dans une salle louée par la commune à M. GADAL. Le 24 mai ce dernier demanda au conseil municipal (sous la présidence de M. Henry De Savignac) de résilier le bail

    L’instituteur, M. Peix (son gendre) étant devenu propriétaire d’une maison à Savignac, propose au conseil de lui louer une pièce de sa maison pour salle de classe, chose qui sera faite peu de temps après.

  • L’année 1876 voit la création de l’école des filles. L’église de Savignac fait don d’un bâtiment à la commune pour réaliser cette école sous deux conditions :

    ● Ne jamais l’utiliser à d’autres fins que l’enseignement

    ● Que l’enseignement soit dispensé par une institutrice appartenant à une congrégation religieuse vouée à l’enseignement et reconnue par l’état (de préférence une religieuse de Saint Joseph de Tarbes).

    Peu après une religieuse sera nommée pour un salaire annuel de 200 francs payé par l’État avec engagement de la commune de solliciter une subvention à l’État pour l’augmenter.

  • En 1978, M. le maire (Henry de Savignac) et son conseil décident d’acheter la maison de Messieurs Rivière François et Joseph, située sur la place publique afin de fournir une classe et un logement à l’instituteur de l’école libre des garçons.

  • En 1879, M. Henry De Savignac et son conseil souhaiteraient avoir une école des filles et font une demande au préfet. La commune n’ayant pas la possibilité de fournir un local et la population étant passée à moins de 500 habitants, la requête sera refusée.

    Elle sera autorisée le 04 octobre 1882 par M. Le Ministre de l’Instruction Publique.

    Voilà pour le début de l’histoire de l’enseignement oh combien compliquée mais intéressante de notre petite commune.